dimanche 24 novembre 2013

Zelda La Rouge - Martine Pouchain



Zelda La Rouge - Martine Pouchain
Éditions : Sarbacane 
245 pages

Deux sœurs habitent une grande maison avec des colocs. Zelda, 16 ans, est en fauteuil roulant depuis qu’une voiture l’a renversée ; l’aînée, Julie, veut la venger. Ne pense qu’à retrouver le chauffard. Zelda, pleine d’énergie et de passion, se destine a` la politique ; Julie, elle, a sacrifié ses études, sa joie de vivre, pour subvenir à leurs besoins. Arrive un certain Baptiste…



Je tiens à remercier chaleureusement les Éditions Sarbacane, ainsi que Claire Stacino pour ce service presse.

Nous suivons Zelda, jeune fille de 16 ans handicapée depuis ses 10 ans à la suite d'un accident causé par un chauffard qui n'a pas songé à s’arrêter, la laissant ainsi sur la chaussée au côté de Julie alias Jules, sa grande sœur de quelques années. Ces deux jeunes filles orphelines de mère ont été élevées par leur grand-mère décédée quelques temps après ce fameux accident les laissant malheureusement seules et avec très peu de moyens mis à part la maison de celle-ci. Pour survenir aux nombreuses dépenses pour le bien être de sa petite sœur, Julie décide de prendre une place d'aide-soignante dans une maison de retraite, un métier qui ne lui plaît pas forcément mais qu'elle fait avec amour et humaniste. 
Alors que Zelda, ne pense qu'à vivre malgré son handicap et essayer d'oublier ce fameux jour, sa sœur elle, est rongée par la vengeance, elle veut retrouver celui ou celle qui a brisé la vie de Zelda. Ce sentiment de vengeance dirige sa vie au détriment de tout le reste. Julie a la faculté de voir les morts, de communiquer avec eux ou bien encore elle arrive par d’étranges visions à voir le passé des personnes qu'elle côtoie. Persuadée qu'elle va un jour recroiser le chemin de la personne qui a fait ça à sa sœur, elle entretient sa haine quotidiennement. 
Pour survenir aux besoins et à l'entretien de la maison, les deux sœurs vivent en collocation avec Kathy, une quinquagénaire veuve et déprimée et Jocelyn alias Jojo un ancien SDF, qui deviendra l'homme à tout faire de la maison et qui aurait certainement mis fin à sa vie s'il n'avait pas rencontré Julie. Ces quatre amis vont alors former une "famille" peu ordinaire qui s’en sort plutôt bien, jusqu’au jour où Zelda va faire la rencontre de Baptiste, un beau jeune homme de 22 ans très étrange par son comportement qui va alors bousculer leurs vies.

Zelda nous réconcilie avec le genre humain, elle a la lucidité et l'optimiste propres aux personnes qui ont compris que la vie est un cadeau et que, plutôt que de se lamenter sur son sort, il faut tourner la page et aller de l'avant. Sa maturité exemplaire fait réfléchir et offre une belle leçon de vie à tous. Et de l’autre côté nous avons Julie, jeune femme volontaire avec un sacré caractère s'oublie face à son envie de vengeance, au petit soin pour sa sœur elle en oublie de vivre comme une jeune femme de son âge.

L’écriture est fluide, légère, facile à lire, la narration au présent renforce donc la sensation de proximité et d’empathie que le lecteur ressent immédiatement envers les personnages. Et nous entrons dans les pensées de Zelda et Julie à tour de rôle au fil des chapitres. 

J'ai beaucoup aimé cette lecture, un livre jeunesse qui parle de handicap et de difficultés de la vie ce qui est très intéressant. C'est un roman qui mène le lecteur vers des valeurs que l'on a trop tendance à oublier : solidarité, partage, amitié, pardon... Une réelle bouffée d'optimisme qui fait du bien et donne envie de clamer haut et fort que oui, chaque personne, différente ou pas, a quelque chose à nous apporter.

Je vous recommande donc vivement cette lecture détente et vraiment agréable. Un excellent cocktail de sentiments, et de caractères. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire